JdS2012


 English   -  Français  

Résumé de communication



Résumé 269 :

L’adhésion thérapeutique des patients dans les essais cliniques : mythe ou réalité ?
vrijens, bernard
AARDEX Group

L’efficacité des traitements prescrits est directement tributaire du degré d’adhésion thérapeutique des patients. L’adhésion thérapeutique est définie comme le processus par lequel les patients prennent les médicaments qui leur sont prescrits et comporte trois phases successives: 1) l’initiation du traitement, 2) l’exécution du régime thérapeutique, et dans certains cas, 3) l’arrêt du traitement. Cette dernière phase définit la notion de persistance au traitement comme étant le nombre de jours depuis l’initiation jusqu’à l’arrêt du traitement. Chaque phase requiert une mesure et une évaluation bien spécifique. L’enregistrement électronique de l’historique de prises de médicaments est la seule méthode qui permette une estimation fiable et précise de l’adhésion thérapeutique. Les méthodes pré-électroniques, telle que le comptage des gélules ramenées par le patient, surestiment souvent l’adhésion thérapeutique. Ce phénomène, largement présent dans les essais cliniques, constitue dès lors un biais important dans la détermination de l’efficacité et de la toxicité des traitements testés. L’ajustement des modèles statistiques par l’historique des prises observé dans un essai permet, à posteriori, d’estimer l’efficacité optimale des traitements pour une adhésion parfaite. Lorsque la mesure électronique de l’historique des prises de médicaments est utilisée comme outil de support pour engager une discussion ciblée avec le patient à chaque visite, elle améliore significativement l’adhésion thérapeutique des patients participants aux essais cliniques. La conséquence est un accroissement de la réponse clinique conjointement avec une diminution de sa variabilité, avec comme résultante une augmentation de la puissance statistique de l’essai clinique pour un même nombre de patients inclus.