JdS2012


 English   -  Français  

Résumé de communication



Résumé 274 :

Statistique et changement climatique : l’édifiante controverse sur la « crosse de hockey »
ARMATTE, Michel
Univ. Paris DAuphine & Centre A. Koyré

Résumé La crosse de hockey est le nom donné à une courbe des températures moyennes de l’hémisphère terrestre nord sur un millénaire, une courbe produite par une étude de Mann et al. en 1998 et qui fut une des bases de la thèse anthropique du changement climatique dans le troisième rapport du GIEC en 2001. Pour les derniers 150 ans, les températures sont des observations faites dans des conditions correctes de fiabilité et montrent une envolée de cette température moyenne depuis la révolution industrielle. Mais pour les siècles qui précèdent, il s’agit de reconstitutions statistiques faites à partir de variables proxy de différentes origines. Cet article fut l’objet de vives controverses qui nous paraissent exemplaires, d’abord des ambigüités de la méthode d’analyse statistique ici mobilisée (ACP), ensuite des difficultés qu’il y a à assembler les savoirs scientifiques hétérogènes embarqués dans une telle modélisation, mais aussi dans celles des modèles globaux du climat, et enfin des conceptions de la science véhiculées par chacun des acteurs (GIEC et climato-sceptiques) dans un contexte politique, entre Kyoto et Copenhague, marqué par des conflits géostatégiques et des enjeux de régulation globale d’une autre ampleur. Cette controverse qui part d’une courbe et se prolonge dans d’autres arènes, entre blogs et auditions au Congrès américain, est exemplaire d’un certain régime d’articulation entre science et société, entre expertise et décision politique.