JdS2012


 English   -  Français  

Résumé de communication



Résumé 46 :

Utilisation du test de Fleming et Harrington pour la détection d'effets tardifs en recherche clinique.
GARES, Valérie ; ANDRIEU, Sandrine ; DUPUY, Jean-François ; SAVY, Nicolas
IMT

Dans cet exposé, nous aborderons la question de la détection d'effets tardifs dans le cadre d'un essai thérapeutique. Le test le plus naturel pour détecter ce genre d'effet est celui introduit par Fleming et Harrington (Harrington and Fleming (1982), Fleming and Harrington (1991)). Ce test dépend d'un paramètre qu'il est très difficile d'appréhender \textit{a priori} comme l'exigent pourtant les bonnes pratiques des essais thérapeutiques. Nous verrons pourquoi ce test est bien adapté à la détection d'effets tardifs. Pour ce faire, nous nous intéresserons son optimalité en termes d'efficacité asymptotique relative au sens de Pitman. Nous donnerons alors une forme explicite à la fonction décrivant l'hypothèse alternative pour laquelle le test est optimal. Nous verrons, au moyen d'une étude de simulation, que ce test est très peu sensible à une variation de la valeur du paramètre, ce qui est très rassurant pour son utilisation en recherche clinique.